Informations préalables pour une septoplastie

A cause de divers problèmes qui peuvent être localisés au niveau de la cloison nasale, certaines personnes doivent passer par une septoplastie. Cette intervention devant être réalisée dans un hôpital permet ainsi de débloquer la respiration et d’éviter les risques d’infection du sinus.

Les problèmes pouvant bénéficier d’une septoplastie

La septoplastie est une intervention chirurgicale qui est dédiée aux problèmes de la cloison nasale. En effet, cette dernière peut être sujette à une déviation qui se reflète à travers une malformation des deux cavités nasales. Cette malformation peut alors engendrer une obstruction des voies naturelles qui permettent la respiration. L’air peut ainsi avoir du mal à passer entre le nez et la gorge, d’où une grande difficulté de respiration nasale. Ce type de problème qui touche la cloison nasale peut également être observé de l’extérieur, sur le visage, par une malformation de l’os nasal. En effet, ce sont les cornets du nez qui souffrent en premier d’une déviation de l’une des cavités nasales. Parmi les autres symptômes qui distinguent ces problèmes, les patients, en plus de souffrir d’une plus ou moins grande difficulté de la respiration, peuvent aussi présenter des problèmes de ronflements. A savoir que les problèmes de la cloison nasale engendrent souvent des infections du sinus et peuvent même infecter les oreilles, d’où la nécessiter de faire une intervention dès que possible.

Une septoplastie : vers qui s’orienter ?

La septoplastie est une intervention qui concerne surtout le nez, d’où la nécessiter de s’orienter vers un chirurgien ORL pour sa réalisation. Cet oto-rhinolaryngologiste a en effet pour spécialité, les interventions qui ont lieu au niveau de la tête et du cou. De ce fait, il peut réaliser une opération chirurgicale au niveau des cloisons nasales, mais peut également offrir une chirurgie esthétique visant à rectifier la malformation des cornets du nez. Durant l’intervention, il est alors assisté par un anesthésiste.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: